❝L’histoire de la faïencerie KERALUC
à Quimper, 1946-1984

KREBS Xavier

Quimperlé, le 11 janvier 1923 — Montauban, le 29 août 2013

Recommandé par un actionnaire, ami de la famille, il arrive à l’âge de vingt-sept ans à Keraluc comme artiste indépendant. Cette expérience céramique durant les années 1950, fut décisive pour sa démarche picturale vers la non-figuration. Très attiré par la matière, l’utilisation de plus en plus exclusive des émaux le pousse à épurer graduellement son décor vers une interprétation allusive tendant à l’abstraction. Peu à peu, avec l’aide des conseils judicieux de Victor Lucas, Xavier Krebs maîtrise sa technique de superposition d’émaux et développe des effets de matière inattendus et très raffinés.

JPEG - 22 ko
Xavier Krebs

Biographie

Xavier Krebs naît à Quimperlé en 1923 et passe sa jeunesse au bord de l’Aven à Poulgwin entre Port Manec’h et Pont-Aven. Après ses études secondaires au collège des jésuites de Vannes et la guerre, il décide de se consacrer à la peinture et travaille quelque temps à Pont-Aven dans l’atelier présumé de Paul Gauguin.

Des séjours parisiens lui permettent de découvrir les arts africains et océaniens et l’art informel, abstraction lyrique et tachisme, avec une prédilection pour Bazaine, Tal Coat et Hartung. Une collaboration avec l’architecte futuriste » Roger Le Flanchec entraîne sa participation à une tentative de synthèse des arts pour la maison Orain à Lannion et pour la villa Queffeulou à Tréguier, aux côtés de Joseph Savina.

Son œuvre céramique très personnelle et raffinée ainsi qu’un sens poussé des relations lui attirent sympathie et quelques commandes particulières, de la table basse au service de table complet. Il décore périodiquement des pièces uniques à Keraluc jusqu’à son départ définitif au début des années soixante pour installer un petit atelier à Auvers-sur-Oise où il passe son temps entre la céramique et la peinture.

Xavier Krebs quitte la ville de Cézannes et de Van Gogh pour la Touraine en 1968 puis s’établit à partir de 1977 à Saint-Martin d’Urbens dans le Tarn où il vit et travaille. Il réalise de nombreux voyages en Inde et par ailleurs, s’intéresse à la littérature et à la musique.

Depuis sa première exposition personnelle en 1950 à la Galerie Saluden de Quimper, Xavier Krebs a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives. Ses œuvres picturales sont présentes dans de nombreuses collections publiques. Arrière-petit-fils de Théodore-Claude-Henri Hersart de la Villemarqué, il a également publié plusieurs ouvrages.

« Les seuils du rêve, peintures de 1955 à 2013 », la dernière grande exposition de Xavier Krebs, qui s’est déroulée du 23 mars au 10 juin 2013 au Musée de Cahors Henri-Martin.

Xavier Krebs nous a quitté le 29 août 2013.

COLLECTIONS PUBLIQUES :

- Ginals : Centre d’art contemporain de l’Abbaye de Beaulieu. (Collection de la CNMHS)
- Lyon : Musée des beaux-arts
- Sables d’Olonne : Musée de l’Abbaye Sainte-Croix
- Mautauban : Musée Ingres
- Paris : Collections de la ville et Fonds National d’Art Contemporain.

Bibliographie

(Catalogues d’expositions) :
- Krebs, Paris, Galerie Etienne de Causans, 1992
- Xavier Krebs, 96, Musée Ingres, Montauban, ISBN : 2-901405-27-4
- Xavier Krebs, cinquante ans de peinture, 2007, Centre d’art contemporain, Abbaye de Beaulieu, 82330 Ginals, ISBN : 2-902697-30-9
- Rétrospective KREBS, hommage à Victor Segalen, L’école des filles, Françoise Livinec, 2009, ISBN : 978-2-953011210
- Xavier Krebs, les seuils du rêve, Musée de Cahors Henri-Martin, 2013, ISBN : 978-2-9526224-2-4

Document(s) à télécharger